The British students in France S01E06

Confluence in Lyon

Confluence is an eco-neighborhood. Before the area was regenerated, it was an old industrial area but nobody used this as it was considered to be a wasteland. So they built some ecologic buildings with solar panels, the buildings were built with wood and recycled materials. Their shapes reflect the old construction buildings. In this part of Lyon there are many houseboats in the river. People decided to renovate their boats and turn them into houseboats. There are also some water taxis (Vaporettos). These would be very useful as making a houseboat from an old boat would be reusing materials instead of throwing the boats away. There are some new driverless cars being tested called ‘Navly’. So with these economic systems being put in place in Lyon, there are fewer cars in the confluence so less CO2 is produced.

Also located in the confluence is the ‘Confluence Garden’. During the day, the garden is a public area where we can find some beautiful areas of natural garden, which include a large variety of plants and trees because they produce oxygen and process carbon dioxide. The children can play during the day… but at night the garden becomes private and the gates around the garden are closed so only the residents who live in the area are allowed on it.

The visit was very interesting; we could see the Confluence’s organization.

Confluence.jpg

Confluence est un éco-quartier. Avant que l’endroit ne soit rénové, c’était une ancienne zone industrielle laissée à l’abandon (friche industrielle). Donc, des bâtiments écologiques ont été construits avec des panneaux solaires, du bois et des matériaux recyclés. La forme de ces bâtiments rappelle ces vieilles friches industrielles. Dans cette partie de Lyon, il y a beaucoup de “maison-bateau” sur la rivière. Les gens ont décidé de rénover leurs bateaux et de les transformer en maisons, car ce serait utile de faire des “maisons-bateau” avec des matériaux recyclés au lieu de jeter ces matériaux. Il y a aussi des navettes fluviales pour transporter les gens dans Lyon, des nouvelles voitures (Navly). Donc avec ce système économique mis en place dans Lyon, il y a moins de voitures dans Confluence donc moins de dioxyde de carbone produit.

Dans confluence, il y a aussi des jardins. Durant la journée, les jardins sont des lieux publics où l’on trouve des zones naturelles qui comportent une grande variété de plantes et d’arbres parce qu’ils produisent de l’oxygène et absorbent du dioxyde de carbone, les enfants peuvent venir y jouer, ou se promener…mais la nuit, cet endroit devient privé, les portails autour de cet endroit se ferment et seuls ceux qui résident ici peuvent y aller.

The British students in France S01E05

viel-audon

Le Viel Audon

Dimanche nous sommes allés à Balazuc, un petit village d’Ardèche, où nous sommes allés à pied voir le Viel Audon, situé à coté de la rivière Ardèche. Le Viel Audon est un hameau dont la restauration a commencé en 1974 par des bénévoles sur d’anciennes ruines. Nous avons fait une course d’orientation pour découvrir le lieu. A chaque balise nous avions des questions sur leurs différentes habitudes et leurs fabrications: comme le compost, les toilettes sèches,…

viel-audon-t

Nous avons répondu ensemble à ces questions:

– Le compost permet de réutiliser les déchets d’origine organique en engrais et de réduire le nombre de déchets à amener aux poubelles car le hameau n’est accessible qu’à pied.

– Les toilettes sèches permettent de réduire la consommation d’eau, de transformer les excréments en engrais pour les arbres, et d’éviter la pollution des eaux. Ils utilisent également des bambous pour phyto-épurer les eaux grises.

– Il y a de nombreux animaux qui ont différentes utilités: les cochons boivent le petit lait de la fromagerie, de mars à novembre, qui est difficile à épurer car trop acide et qui permet ici d’engraisser les cochons plus rapidement; les chèvres en mangeant les mauvaises herbes dans les garrigues les entretiennent , les chèvres produisent aussi du lait pour la fromagerie.

– Les panneaux solaires sont utilisés pour chauffer les habitats et garantir l’autonomie en électricité du hameau.

– Les personnes habitants ici produisent leurs propres légumes en créant des terrasses sur les terrains pentus.

– Leurs habitations sont en matériaux de récupérations, par exemple ils réutilisent le verre brisé en l’incluant dans le béton des dalles.

Nous pensons que les procédés qu’ils utilisent sont très efficaces au niveau de la réduction des déchets et de la pollution. Certains pourraient être utilisés dans la ville du futur comme l’agriculture en terrasses ou sur les toits qui permet un circuit court, les composts en communs ou les toilettes sèches. Mais certaines de ces pratiques seraient compliquées à transposer à la ville ,voire impossible, comme avec les animaux qui n’auraient pas assez d’espace.

viel-audon-tex

On Sunday, we went to Balazuc, a small village in Ardeche. We walked along the riverbank of the Ardeche to the hamlet of le Viel Audon. The Viel Audon is a hamlet that was in disrepair, restored by volunteers. The restoration process began in 1974, 43 years ago, when it was in ruins. We took part in an orienteering race, to discover the hamlet. At each stop we had a question about the farms sustainable engineering. Processes such as composting, dry toilets etc…

-Compost gives the farm organic fertilizer which can be used to help plants grow. It also reduces the waste for the hamlet, which don’t have a waste disposal service it is only accessible on foot.

-Dry toilets reduce water consumption, transform feces to fertilizers for trees and avoids water pollution. They also use bamboo for phyto-purification of dirty water.

-There are many animals in the hamlet and they have different uses; pigs are used to eat the curd from the cheese, this also fattens the pigs for eaten; the goats eat the weeds in the scrubland; finally the goats produce milk for the dairy products.

-The inhabitants here produce their own vegetables on terraces they have create to make sloping ground suitable for farming.

-The houses are made with reclaimed materials such as glass by using it to reinforce the concrete.

We believe that the processes which are used are very effective in reducing waste and pollution. Some could be used in the city for the future – like in terraced farming on rooftops; which allows the use of short circuits, compost production or dry toilets. But some of these practices would be complicated to impose in the city, some impossible; as there is usually not enough space for animal breeding, for instance.

The British students in France S01E04

On Saturday, we went to Lyon. After 2 hours on the bus, we arrived and a guide toured us through the city where we were shown the Basilique Notre-Dame De Fourvière and then walked around the streets.

The guide explained to us what had been done to help the environment, like how bee hives had been installed in the Tête d’Or park because bees are really important and they could go extinct.

She also told us about the history of the city and about how it had been built: it was built 43 years before Christ by the Romans, and has been an important city since Antiquity. She then showed us how some buildings in the old city are “empty”: they have corridors inside linking the streets together and creating shortcuts, with people living in the upper floors. They were used to have light and fresh air in all the rooms.

We then walked to Confluence where we saw more about the environmental measures Lyon has taken to be more sustainable. During the afternoon, we visited gardens on the roof of the train station and learnt about how they work. 

The roof gardens of Perrache are found on the roof of the Lyon train station. It is a way to promote ecology and allow people to do something as part of a charity which targets gardens. They are looked after by volunteers who work in the city of Lyon, in partnership with a landscaper and an architect.

They grow their own vegetables and herbs without the use of pesticide, while allowing maximum sunlight. There is access for the disabled, to allow everyone to do gardening, and to accommodate to their disability they have adapted the gardens to function with reduced mobility.

The charity introduces local children to gardening to make playful and collective discoveries aimed at making agriculture more accessible. I think it was very interesting to see the impact of gardening on the community and the way it improves the environment.

Finally, we went back to Le Teil.

We’ve seen a lot of things that could be integrated into a city during the week, like roof gardens that provide local and organic vegetables, building techniques with good isolation or water purification systems using plants but we have to remember that everything we learnt can only be used if people want to do better, which is why educating people on these matters and on why they’re incredibly important is also a priority, that at the moment seems to be overlooked. Although progress has been done, like we saw in Lyon, everything still provides the comfort people have been used to during the last decade. We have to learn to use less energy so we can all start working on a better future we can build together.

VERSION FRANCAISE

Le samedi, nous sommes allés à Lyon. Après deux heures de bus, nous sommes arrivés et une guide nous a fait visiter la ville où nous avons vu La Basilique Notre-Dame de Fourvière et marcher dans les rues.

La guide nous a expliqué ce qui avait été fait pour l’environnement, comme les ruches qui ont été construites dans le parc de la Tête d’Or car les abeilles sont très importantes et en danger d’extinction.

Elle nous a aussi parlé de l’histoire de la ville et de sa construction : elle a été construite en 43 avant J-C par les Romains, et elle a été une ville importante depuis l’antiquité. Elle nous a ensuite montré comment certains bâtiments de la vieille ville sont “vides” : il y a des couloirs à l’intérieur qui relient les rues entre elles et créent des raccourcis, tandis que des gens vivent aux étages supérieurs. Ils étaient utilisés pour avoir plus de lumière et d’air frais.

Nous avons ensuite marché jusqu’à Confluence où nous en avons appris plus sur les mesures environnementales prises par la ville de Lyon pour être plus durable.
Durant l’après-midi, nous avons visité des jardins sur le toit de la gare et appris comment ils fonctionnent.

Les jardins suspendus de Perrache se situent sur le toit de la gare de Lyon. C’est un moyen de favoriser l’écologie et l’entraide entre les gens faisant parti de l’association qui entretient ces jardins. Ils sont entretenus par les bénévoles, qui travaillent dans la ville de Lyon, en partenariat avec un paysagiste et un architecte.

Ils cultivent des légumes et aussi des herbes aromatiques, comme la sauge et la lavande en utilisant le maximum d’énergie solaire, et sans pesticides. Ces jardins sont accessibles par les personnes handicapées, ils ont adapté les jardins en fonction de leur mobilité réduite.

L’association sensibilise les enfants des crèches locales au jardinage à travers des découvertes ludiques et collectives visant à rendre l’agriculture plus accessible. Je pense que c’était très intéressant de voir l’impact du jardinage sur la communauté, et les façons d’améliorer l’écologie.

Enfin, nous sommes retournés au Teil.

Dounia, Guilherme, Marine et Jamie.

 

The British students in France S01E03

Le Terreau est une association située à Cruas en Ardèche. Son but est d’accompagner des personnes en difficultés à travers des activités solidaires et environnementales. Elle fait partie du réseau cocagne ( association qui cultive Bio et qui aide des personnes à s’intégrer dans le monde du travail).

Leur production  est étendue  sur 10 hectares de plusieurs variétés de légumes différentes en agriculture Biologique certifié par Ecocert. La distribution de légumes est faite dans les villes et villages aux alentours de Cruas. Pour les livraisons de magasins, ils rayonnent autour de 30 km autour de Cruas.

L’association compose des paniers contenant des légumes biologiques qui varient selon les saisons. Il y a deux paniers différents: les petits et les grands . On peut ajouter des suppléments, comme des oeufs ou du pain.

Chaque semaine un panier vous attend à votre point de dépot, 48 paniers vous seront distribués en un an !

Lors de notre visite nous avons pu constater le travail dur et acharné des bénévoles et des employés  pour nous offrir de bons  légumes frais et  variés et surtout locaux. Ils utilisent les moyens de récoltes les plus adaptés possibles pour nos amis les animaux sous terre (il y a seulement 3 tracteurs pour 10 hectares ): cela permet de réduire le CO2 dans l’air. Nous visité certaines serres et ils nous ont montré plusieurs moyens de production ( nous avons même gouté des feuilles d’épinard crues ). Ils nous ont expliqué que l’irrigation est importante pour les champs surtout en été quand il y a une sécheresse.

A la fin de notre visite nous avons fait un jeu de goût: nous avons bandé les yeux de certains d’entre nous et ils devaient deviner le légume ou la plante aromatique. Nous avons bien apprécié ce jeu. Après nous avons pu déguster des jus de fruits et une soupe faite avec les légumes ramassés le jour même.

Nous avons beaucoup aimé cette visite parce qu’elle nous a appris beaucoup de choses sur l’agriculture et son fonctionnement. Cette visite était agréable malgré le mauvais temps mais nous avons quand même pu en profiter.

Ce concept devrait être multiplié pour améliorer l’écologie, l’économie et la santé de la population. On devrait faire plus de culture biologique, notamment en ville, avec des jardins sur le toit comme à Perrache  à Lyon.

In English

“Le Terreau” is a charity situated in Cruas in Ardèche, its aim is to help people who are in difficulty through collaborative, environmental activities.  It is part of the Cocagne network (a charity which organically cultivates fruits and vegetables while also helping people to integrate into the world of work.)

Their production is extensive, with 10 hectares of many varieties of different vegetables though using organic methods certified by the “Ecocert” group. The vegetables are distributed in the towns and villages around Cruas. The shop deliveries are only distributed within a 30Km radius from Cruas.

The charity makes baskets containing organic vegetables that vary according to the seasons. There are two types of baskets (big and small) and you can order supplements such as eggs or bread.

Every week, you can collect your basket from your local collection point. Every year, you can get 48 baskets!

During our visit we could watch the hard work of the volunteers and the employees to offer us a variety of organic local vegetables. They use the farming methods most adapted to helping small animals like worms (there are only 3 tractors for all 10 hectares) so they can reduce the impact of CO2 in the air. We visited some greenhouses, where we were shown the methods of production (we even tasted some of the unprocessed spinach). They explained to us that irrigation is important for the fields especially in summer when there is drought.

At the end of our visit, we tried a tasting game, where some of us were blindfolded and had to guess the vegetable or aromatic plant, which we enjoyed. Afterwards, we tasted a fruit juice and a pumpkin soup made from plants that were picked on the same day.

We really enjoyed this visit because we learnt a lot about agriculture and its uses. This visit was pleasant despite the bad weather, but we still made the most of it.

This concept should be spread out to improve ecology, economy and peoples health. We should do more for organic culture, especially in towns, with gardens on roofs like in Perrache, in Lyon.

Daniel, Eugene, Justine, Coline

The British students in France S01E02

Le pont d’Arc et les Gorges de l’Ardèche:

100_6043

On Sunday  we visited the region of Ardèche and did some sightseeing there. The region itself was beautiful, especially “le pont d’Arc”. It is an arch formed many years ago by erosion and through it runs the Ardèche river. The point was surrounded by a beautiful pebble beach where we saw people eating picnics and admiring the views. We saw the Arc from a view point on a cliff overlooking the beach, the river and the arch. 

  All of us were in awe of the views along the river. The coach journey was something we will never forget; the views were stunning. For around an hour we drove through the mountains which were so high up (and at some points scary!). Most of us had never seen anything like it; we could see mountain upon mountain and the river with its clear blue waters running through.  At various points you could see the Alps Mountains in the distance which we found amazing!

   The river Ardèche is very popular amongst tourists, people use it to kayak and canoe down as the landscapes they will see on the journey are so beautiful. We found that there are several hotels and camping spots along the river, which are popular with people who visit the river and its scenery.

En Français:

Le dimanche lors de notre séjour, nous avons visité la région de l’Ardèche et nous nous sommes arrêtés pour voir des endroits célèbres. La région était très belle, en particulier Le pont d’Arc. Il s’agit d’une voûte creusée il y a de nombreuses années de cela par l’érosion, et qui enjambe la rivière Ardèche. Le lieu était entouré par une belle plage de galets où nous avons vu des gens pique-niquer et admirer les vues. Nous avons vu l’Arc d’un belvédère dominant la plage, la rivière et l’arc.

Nous étions tous en admiration devant les vues le long de la rivière. Le voyage en autocar était quelque chose que nous n’oublierons jamais. La vue était superbe. Pendant environ une heure nous avons conduit à travers les montagnes qui étaient si hautes (et à certains moments effrayantes!). La plupart d’entre nous n’avions jamais vu quelque chose comme ça, nous pouvions voir la montagne et la rivière avec ses eaux bleues claires. À différents moments, nous pouvions voir les Alpes dans le lointain. La rivière de l’Ardèche est très populaire: il y a beaucoup de touristes, les gens apprécient la rivière notamment pour faire du kayak et du canoë car les paysages sont exceptionnels. Nous avons constaté qu’il y a plusieurs hôtels et des emplacements de camping le long de la rivière, qui sont populaires auprès des gens qui visitent la rivière et ses paysages.

Ellie, Lina, Ellie and Anaïs

100_6044